Rechercher
  • Philippe De Grandpré

Au cœur de la douleur chronique


Savez-vous qu’il existe des professionnels de la santé spécialistes de la douleur chronique? Philippe De Grandpré, pharmacien communautaire, a choisi de s’y intéresser afin de mieux comprendre et traiter les patients qui souffrent de maux chroniques au quotidien.

Cette spécialité mettant à contribution divers professionnels de la santé est loin d’être banale lorsque l’on constate qu’au Canada, 29 % des adultes âgés de 35 ans à 54 ans sont atteints de douleur chronique, et 39 % des personnes de 55 ans et plus…

Philippe, pouvez-vous nous expliquer brièvement en quoi consiste la douleur chronique?

La douleur chronique est une douleur dont la durée dépasse 3 à 6 mois ou le délai normal de guérison. Il faut savoir qu’il existe différents types de douleur chronique. L’impact de la douleur sur la vie des gens est extrêmement variable. Ainsi, les professionnels de la santé doivent toujours mesurer l’impact fonctionnel de la douleur chronique et non seulement l’intensité de la douleur pour mieux comprendre la souffrance du patient.

Comment vous est venue l’idée de vous impliquer davantage en douleur chronique?

Dans mon rôle de pharmacien, je me suis rapidement rendu compte de la complexité de la douleur chronique. Je vois quotidiennement des gens qui souffrent et qui sont peu soulagés par leur médication. Je trouvais primordial de mieux comprendre la douleur pour mettre le doigt sur le problème. J’ai pu constater que bon nombre de personnes souffrant de douleur chronique n’ont pas toujours accès à des ressources. Dans la région dans laquelle je travaille, il n’y a pas de clinique spécialisée en douleur chronique. J’ai donc compris que je détenais le pouvoir d’aider ces gens.

Vous êtes reconnu comme étant un pharmacien spécialiste en douleur chronique. Votre implication et votre innovation vous ont valu le prix Innovation 2012 de l’OPQ suite à la création d’un programme de prise en charge de la douleur en pharmacie. Quel est donc ce programme?

J’offre un service de consultation en pharmacie pour les gens atteints de douleur chronique. Une première rencontre me permet de constater l’importance de cette douleur, le diagnostic posé, l’historique de la maladie, des traitements et des médicaments. Ensuite, nous procédons à une évaluation complète de la douleur à l’aide d’outils standardisés. Enfin, avec le patient, on établit des objectifs de traitements qui sont réalistes. Ensemble, on élabore un plan qui nous permettra d’atténuer la douleur.

Une personne souffrant de douleur chronique peut-elle venir vous voir à tout moment?

Idéalement, il est préférable qu’un patient ait préalablement consulté un médecin, notamment pour la prescription de médication. Il faut bien comprendre que je ne remplace pas le médecin! Mon rôle est plutôt d’ajuster la thérapie médicamenteuse et de faire de l’éducation aux patients afin qu’ils soient en mesure de mieux gérer leurs douleurs chroniques. La prise en charge de la douleur chronique est un gros travail d’équipe entre professionnels de la santé, qu’il s’agisse des physiothérapeutes, des nutritionnistes, des médecins et même des infirmières. Dans le milieu local, les médecins me recommandent parfois directement auprès de leurs patients pour ajuster la thérapie. Ici, on mise beaucoup sur la multidisciplinarité.

Êtes-vous plusieurs pharmaciens à offrir ce genre de service axé sur le traitement de la douleur chronique?

À ma connaissance, il y en a peu. Dans les milieux hospitaliers, je crois que cela est plus courant que dans les milieux communautaires. Toutefois, je constate un intérêt marqué vers cette pathologie. Nul doute que la prise en charge de la douleur chronique par les professionnels de la santé prendra de l’ampleur dans les prochaines années.

…et cet intérêt pour la compréhension de la douleur chronique sera le bienvenu puisqu’une augmentation de 70 % des cas de douleur chronique est prévue d’ici 25 ans, notamment en raison du vieillissement de la population. Le PharmaBlogue se demande : avez-vous déjà eu à traiter un patient vivant avec des douleurs chroniques?

Philippe De Grandpré

Pharmacien propriétaire spécialisé en douleur chronique

#Douleurchronique

39 vues0 commentaire